plus grand data center du monde

Le cercle Arctique, terre d’accueil du plus grand data center du monde

C’est officiel depuis quelques jours seulement : le plus grand data center du monde va être construit au Nord de la Norvège par la société américano-norvégienne Kolos. Devant être opérationnelle dès 2018, cette ferme de données pourra compter sur les températures favorables et les énergies renouvelables pour consommer le moins possible sur le plan énergétique.

Le plus grand data center du monde va sortir de terre en Norvège

Alors que plusieurs acteurs du marché du cloud ont décidé de bâtir des data centers en Afrique, Kolos a, pour sa part, officialisé à la fin du mois d’août la construction du plus grand data center du monde tout proche du cercle Arctique.

En effet, c’est dans les environs du village de Ballangen que cette ferme de données géante va sortir de terre. Au total, le projet va occuper 60 hectares au sol soit l’équivalent de 80 terrains de football.

Ne souhaitant pas s’attaquer à la beauté naturelle des paysages dans cette région du Nord de la Norvège, il a été décidé que le projet respecte l’environnement mais aussi la volonté des habitants. Aussi, il pourrait bien s’agir là d’un modèle d’intégration de bâtiments au cœur d’un environnement verdoyant et lacustre.

Les énergies renouvelables pour assurer l’activité du data center ?

Si le projet mené par Kolos pourrait permettre la création de 3000 emplois directs et 15000 emplois indirects, de nombreuses ONG ont déjà fait part de leur mécontentement tant la facture énergétique d’une telle structure risque d’être salée.

Selon des premières estimations, le plus grand data center du monde pourrait consommer jusqu’à 1000 MW d’énergie par an. Mais, là encore, le projet a été mûrement réfléchi en amont et ce n’est pas pour rien qu’une implantation dans le cercle Arctique a été retenue.

Kolos espère en premier lieu profiter des températures moindres dans cette zone du globe (elles sont telles que les serveurs n’ont pas besoin d’être refroidis artificiellement), un argument qui avait déjà justifié l’implantation en Scandinavie des data centers de plusieurs concurrents.

En second lieu, l’entreprise américano-norvégienne entend bien bénéficier des réseaux d’énergies renouvelables dans lesquels a largement investi la Norvège. Ainsi, ce sont bel et bien les centrales hydroélectriques et les parcs d’éoliennes présents sur le territoire qui pourraient alimenter très largement le plus grand data center du monde.

Si tel est le cas, gageons que cette ferme de données deviendra vite le modèle du genre même si elle ne remplacera bien évidemment pas les avantages que procurent un Datacenter plus proche de chez vous !