intelligence artificielle

Quand l’ intelligence artificielle s’invite dans les datacenters

Comptant parmi les grands thèmes de débat sur le Numérique, l’ intelligence artificielle et les datacenters se retrouvent de plus en plus souvent unis dans les travaux de Recherche et Développement. Il faut dire que ce mariage apparaît comme une solution pour régler bien des problématiques.

L’ intelligence artificielle au secours de datacenters trop énergivores

Alors qu’à Paris, la chaleur des datacenters offre de nouvelles opportunités, il ne faut pas omettre que le gros problème des fermes de données reste leur impact énergétique.

En effet, ce type de structures consomme beaucoup d’énergie et nombreuses sont les études qui recherchent des solutions à cette problématique.

Google a assurément trouvé une réponse au moins partielle à ces soucis en intégrant l’ intelligence artificielle dans ses datacenters. En 2014, le géant américain a fait le choix d’y implanter une multitude de capteurs et un logiciel de machine learning capable d’apporter des améliorations constantes en matière énergétique.

En trois ans, les résultats sont excellents puisque Google peut se vanter d’avoir diminué de 15% son indicateur d’efficacité énergétique mais surtout d’avoir réduit de 40% l’énergie nécessaire au refroidissement des systèmes.

L’ intelligence artificielle pour mieux anticiper les pics de demande

Si l’IA est encore et toujours décriée en raison des conséquences sociales néfastes qu’elle peut avoir (remplacement de l’homme par la machine principalement), force est de constater qu’un nombre croissant d’acteurs dans l’univers du cloud et de l’hébergement ont recours à elle.

Il faut dire que, grâce à l’apprentissage automatique, l’ intelligence artificielle ne contribue pas qu’à diminuer l’impact énergétique des datacenters.

Amazon l’a ainsi utilisé à des fins prédictives dans un procédé qu’elle a baptisé le « capacity planning ». Le principe est simple, l’IA étudie les historiques commerciaux de l’entreprise afin de pouvoir anticiper le comportement des clients en matière de sollicitation des services cloud.

Grâce à des prédictions affinées en continu, les datacenters d’Amazon Web Service ont vu leur gestion optimisée. Par exemple, des mesures préventives ont pu être prises en amont des pics de demande identifiés.

Et tout cela n’est qu’un début tant l’IA devrait prendre une place de plus en plus large dans les fermes des données dans les prochaines années.