micro-datacenters

Des micro-datacenters pour répondre à de nouveaux besoins

Si les méga-datacenters fascinent toujours autant et semblent promis à un bel avenir, voilà que des micro-datacenters de quelques mètres carrés seulement s’imposent aussi progressivement sur le marché. Il faut dire que leurs performances semblent en parfaite adéquation avec les besoins liés au développement des objets connectés ou à la sécurité des données.

Des micro-datacenters s’imposent dans le paysage informatique

A l’heure où le cloud et les datacenters géants pouvant héberger des dizaines de milliers de serveurs ont conquis de nombreuses entreprises désireuses de profiter de jolies économies d’échelle, voilà qu’une autre informatique se développe à l’international.

En effet, si le cloud computing va poursuivre son développement, la tendance est aussi à l’émergence du « edge computing », aussi connu sous le nom d’ « informatique en périphérie de réseau ».

Sa principale spécificité est que le traitement des données informatiques ne se fait plus au sein d’un centre informatique mais bien au niveau du périphérique lui-même ou de l’ordinateur.

Pour accompagner l’émergence du « edge computing », des micro-datacenters voient le jour un peu partout sur la planète.

De nouveaux besoins dopent la création de micro-datacenters

Parce qu’un nombre croissant d’applications nécessite « une haute qualité de transmission et une latence très réduite », le traitement des données au plus près de l’utilisateur final tend à devenir indispensable.

Plus généralement, les besoins de traitement de données en local sont boostés par de nouveaux usages qui s’imposent peu à peu dans notre société. Qu’il s’agisse de l’Internet des Objets (IoT), de la réalité augmentée, ou des connexions « machine to machine », tous ne peuvent que profiter de la création de micro-datacenters.

Mais ces centres de données d’un nouveau genre vont aussi profiter des besoins grandissants de nombreuses entreprises qui désirent conserver leur data en local tout en leur assurant une parfaite sécurité. Si de nombreux secteurs d’activité sont concernés, ils devraient tout particulièrement intéresser les enseignes de magasins de vêtements pour les essayages virtuels et les promotions, les acteurs de la télémédecine (promise à un important développement) ou encore les professionnels du bâtiment pour leurs chantiers mobiles.