certification des datacenters

Un nouveau référentiel de certification des datacenters dès 2018 ?

Alors qu’il existe une classification pertinente pour les datacenters, voilà que Bureau Veritas s’associe avec un expert technique du datacenter, la société Jerlaure, pour mettre au point un nouveau référentiel de certification des datacenters. Celui-ci pourrait être en place dès le second semestre de l’année 2018, soit dans quelques mois seulement.

Un projet pour la certification des datacenters de proximité

Si Bureau Veritas a choisi de s’associer avec Jerlaure pour établir un nouveau référentiel de certification des datacenters, c’est principalement parce que les deux acteurs ont constaté la présence d’erreurs dans la conception des datacenters de proximité avec des localisations parfois mal étudiées (zone à risque sismique ou zone inondable).

En effet, ils sont souvent construits par des entreprises qui ne maîtrisent pas nécessairement les exigences et les enjeux qui accompagnent ce type de structures. Pourtant, à l’heure où la Réglementation Générale sur la Protection des Données va entrer en vigueur, de nouveaux besoins en matière de performance et de localisation des données apparaissent.

Ces derniers confirment aussi que les datacenters prennent une importance croissante dans notre société. Les conséquences de l’arrêt d’un centre de données peuvent d’ailleurs être lourdes et toucher l’économie dans son ensemble.

Quels critères pour ce référentiel de certification des datacenters ?

Parce que les exigences en matière de résilience et de performance sont primordiales, le nouveau référentiel de certification des datacenters les intègrent naturellement, l’idée étant qu’il s’impose comme une « norme professionnelle dans le monde entier » et ce aussi bien auprès des investisseurs, que des exploitants ou des utilisateurs.

Le référentiel va donc définir les grandes lignes de tout projet de conception de datacenter et s’articule autour de 8 axes qui peuvent être vus comme les diverses étapes de réalisation d’un centre de données, de l’évaluation du site d’implantation jusqu’au maintien opérationnel des lieux.

Avec cette « certification des datacenters de bout en bout », Bureau Veritas entend bien proposer un label qui permette de rassurer les investisseurs mais aussi les clients qui y hébergeront leurs données.